LE BENEVOLE DU MOIS

                     Jean-Patrick Frémaux – AS Brebières

 

Certains viennent au football pour suivre leurs enfants ou leurs petits-enfants, d’autres tombent dedans dès leur plus jeune âge puis persistent et signent tant par passion que pour suivre leur descendance ; c’est le cas de Jean- Patrick Frémaux, 67 ans aujourd’hui et 57 licences à son actif.

Il fait ses classes en jeunes à l’US Wavrin, tentant sa chance une saison au LOSC, avant de s’engager en 1969 dans les Chasseurs Alpins, puis de revenir en 1972 dans le club de ses débuts où il côtoie Enzo Zamparini, futur pro au LOSC.

En 1979 il est muté professionnellement dans le Pas de Calais et rejoint l’US Izel les Equerchin en qualité de joueur entraîneur séduit par le projet du président Hertz et de son beau-fils, actuel président de la commission des arbitres de l’Artois, Henry Maciuszczak. Le club progresse et passe de la 3ème division à la Promotion de 1ère division.

De 1979 à 2013, il exerce dans ce club, outre les fonctions d’entraîneur, celles de président pendant 2 saisons, de secrétaire, pour revenir à ce qui le passionne : apporter et donner selon son expression en obtenant le diplôme d’éducateur.

En 2013, la génération qui a amené l’US Izel a vieilli et quitté le club pour une partie et il part à l’AS Brebières, localité dans laquelle il travaille. Il prend en charge une équipe de jeunes pour vivre pleinement sa passion d’éducateur et voir, mois après mois, saison après saison, la progression de ses joueurs tant sur le plan sportif qu’au niveau comportemental en général. Pour lui, l’école de football sert à consolider les fondations d’un club et si, en plus, les parents adhèrent à la démarche tout devient positif et bénéfique.

La passion du football lui ménage toutefois quelques fenêtres qu’il met à profit pour faire du vélo et du « surf-casting » (pêche à la ligne en bord de mer) et participer à quelques manifestations locales de la commune de Drocourt comme le téléthon.

Gardant un souvenir amer d’une blessure aux ligaments croisés en 1979, il préfère lui trouver un côté positif puisqu’il s’en est suivi son investissement dans la formation. Par contre les souvenirs agréables s’accumulent avec les bons résultats de chaque semaine, le meilleur restant celui de demain, tout comme le match le plus important étant celui qui arrive. Et en ce moment, si la qualification lors des ¼ de finale de ses U15 en coupe Pouilly le satisfait, il entretient l’espoir d’une prestation encore plus positive lors des ½ finales.

 

Le Secrétaire Général 

Richard RATAJCZAK.

 

Articles les plus lus dans cette catégorie