LE BENEVOLE DU MOIS

Eric VISEUX – CS Diana Liévin

Même si la volonté évidente de conserver le lien avec les origines du club, issu en 

1923 de l’immigration polonaise dont il reste, avec le Ruch Carvin, le dernier survivant, existe et se transmet à travers les couleurs et le blason du club, il faut reconnaître que, de nos jours, le CS Diana regarde plutôt vers l’avenir et son secrétaire en est le vivant exemple.

Eric Viseux, Liévinois de naissance, fait partie de cette génération d’après-guerre qui a connu plusieurs clubs avant de s’ancrer sans doute définitivement. Licencié à l’USA Liévin dès l’âge de 8 ans, il y pratique le football jusqu’en juniors avant de signer à Souchez, puis à Aix-Noulette en seniors, à Sains en Gohelle où il restera 5 ans, avant un court retour à l’USAL et une arrivée en 2000 au CS Diana en qualité de vétérans et de dirigeant avant d’en devenir dès 2001 le secrétaire.

Titulaire du brevet d’éducateur fédéral il encadre les jeunes des débutants aux U15 avant de se consacrer pleinement aux tâches, sans cesse plus prenantes,  de secrétaire d’un club qui compte plus de 330 licenciés.

Opérateur de fabrication dans l’industrie chimique, il s’est également investi dans le syndicalisme dont il est un représentant élu du personnel de son entreprise ce qui l’amène à de fréquents déplacements l’obligeant  de ce fait à quitter en partie le quotidien du rectangle vert  tout en gardant les fonctions de délégué des seniors A .

Grâce à l’appui de la ville, notamment au niveau des installations, l’ensemble des dirigeants s’appuyant sur la qualité de l’effectif espère que cette saison 2017/18 sera celle de l’accession en D1, et pourquoi pas celle des B en D4 ce que la situation actuelle peut laisser augurer. A cela il faut ajouter les féminines qui, après leur beau parcours en coupe de France, peuvent caresser l’espoir d’une montée en ligue.

Eric Viseux consacre une grande partie de son temps au CS Diana et gère notamment les manifestations qui aident au rayonnement du club et restent un apport financier non négligeable grâce aux tournois en salle et sur herbe, aux lotos ou aux concours de cartes.

Educateur de formation, baignant presque quotidiennement dans le football,  il regrette certaines dérives de ce sport telles que la violence et l’absence de respect envers les dirigeants et les arbitres.

 

Richard RATAJCZAK,

Secrétaire Général.

Articles les plus lus dans cette catégorie